Podcasts Histoires naturelles : Littérature et Science Fiction (n°7-10)

Le Podcast Histoires Naturelles sur Apple Podcast et Spotify

Dans ce billet, j’ai souhaité rassembler les liens et références bibliographiques, filmographiques recueillis lors des entretiens que j’ai eus avec Maxime (Apcalipticart) pour les épisodes 7 1/2 – 7 2/2/ et le Hors série n°10. Ces podcasts ont été l’occasion de discuter de façon plus informelle que dans les autres épisodes, de sujets qui me tiennent particulièrement à cœur : l’environnement, l’écologie, les divers futurismes, la vision du monde de demain, etc. Bien évidemment, il est difficile de parler de science fiction sans être une spécialiste du domaine dans le monde académique. Dans ces entretiens pourtant, nous avons essayé tout simplement d’en parler comme des lecteurs férus de SF, SFFFF et autres littératures de l’imaginaire. Cette littérature de genre et le genre au cinéma ou à la TV ne vont pas sans poser de problèmes sérieux, c’est pourquoi nous avons choisi d’aborder les thèmes qui fâchent, surtout en ce moment. Nous pourrions dire que nous faisons partie de cette génération (dans deux jours j’ai 30 ans!) de ce qu’à la télévision et dans les médias on appelle “woke”. Tout particulièrement car nous portons une attention très fine à la diversité des personnages, à la reconnaissance de ce que l’anthropocène a pu modifier dans notre environnement direct et indirect, aux questions de genre et aux interrogations sur le décolonialisme. Ces discours ne plaisant apparemment pas à tout le monde, pourtant ils sont bien présents, sous-jacents, tacites, dans les films, dans les livres de science fiction. Nous décryptons tout cela dans les épisodes disponibles ici :

Retrouvez également d’autres infos avec l’épisode du Podcast sur Soleil Vert en compagnie de Yohann Chanoir ici et ici.

Références des épisodes :

Pour commencer nous avons beaucoup parlé d’écologie parce que le thème du podcast étant celui de la Nature, nous ne pouvions passer à côté de la dévitalisation des espaces de nature, de la colonisation des environnements naturels transposés de la Terre à la Lune jusque sur Mars et d’autres systèmes solaires.

Voici quelques références bibliographiques, articles, scientifiques ou non, qui peuvent vous intéresser :

Tout d’abord, Yannick Rumpabla avec un article “Science-fiction, spéculations écologiques et éthique du futur”, un article de fond qui s’intéresse à l’évolution de nos idées, de nos pensées sur l’écologie, qui ne peut donc se faire que par spéculations, spéculations que la SF permet justement d’envisager, en proposant des scénarii. https://www.cairn.info/revue-francaise-d-ethique-appliquee-2016-2-page-74.htm

La littérature de SF est très connue et pourtant souvent peu évoquée dans les écoles, les établissements d’enseignement supérieur, dans les prépas, dans les concours; elle contient pourtant matière à réflexion, mais une matière plutôt subversive : subversive car les sujets que la SF dénonce sont parfois délicats et considérés encore aujourd’hui comme trop militants. Evidemment, on étudie 1984, Farhenheit 451, Un monde parfait parce qu’on considère désormais que déconstruire les régimes autoritaires et les dictatures est raisonnable, tandis que déconstruire un monde qui détruit son environnement et raffermit la lutte des classes n’est pas encore un sujet acceptable. Le Huffington Post propose une liste de 5 romans SF et fantasy qui se déroulent dans des décors naturels appréciables : “5 livres de SF et de Fantasy qui parlent de nature, thème central des Imaginales 2019”, thème central des Imaginales, festival très connu du livre de l’imaginaire :
https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-5-livres-de-sf-et-de-fantasy-pour-ceux-qui-aiment-la-nature_fr_5ce41f9be4b0e69c18f2a25b

Chez ActuSF et Zones subversives, des articles sont parus, très intéressants, érudits, sur les thèmes de l’écologie et de la Science fiction, en voici un par exemple :
http://www.zones-subversives.com/2018/10/ecologie-et-science-fiction.html

SF et écologie une conférence :  ici

L’un de nos sujets de réflexion les plus intéressants dans ces épisodes du podcast portait sur l’afro-futurisme. Le problème du “décolonialisme” touche d’avantage la culture encore que d’autres secteurs car la culture s’est malheureusement emparée de tous les archétypes coloniaux. Ce travail de déconstruction concerne autant la colonisation de la nature, que la colonisation des corps, et principalement des Noir-e-s. L’imaginaire africain répare et construit des univers propres, un imaginaire riche, non déformé, miroir “reformant” de la réalité . Voici quelques précisions sur cela https://www.actusf.com/detail-d-un-article/10-livres-d-imaginaire-africain

Au cinéma, vous devriez regarder:

  • Le film Black Panther (2018). Ce film est un film de super-héros, dont le royaume tire ses racines de terres africaines. Malheureusement, il reproduit quelques biais occidentaux du cinéma hollywoodien, mais il est chargé de symboles et d’images issus de l’imaginaire africain ou african-american. Les choses changent dans les représentativités et pour l’appropriation des codes SF :
  • Reclaiming Narratives With African Science-Fiction Film | Seven Scribes

Le manque de diversité dans les publications des maisons d’édition SF pointés du doigt : https://actualitte.com/article/32068/international/manque-de-diversite-dans-l-edition-la-science-fiction-pointee-du-doigt 

Colonisation et SF, l’exemple martien : https://journals.openedition.org/socio/7681 

Un autre regard sur Black Panther (critique) : https://grad.uw.edu/student-alumni-profiles/black-panther-representation-gender-and-decolonization/

La science fiction interroge tous les champs disciplinaires, la littérature comparée, l’histoire, la géographie, l’art, mais plus rarement, les sciences politiques, l’écologie, les études sociologiques, l’éthique. Voici quelques liens intéressants :

* https://www.cairn.info/revue-francaise-d-ethique-appliquee-2016-2-page-74.htm

Quelques vidéos :

https://www.youtube.com/watch?v=MUxhnLhHuYU

https://www.youtube.com/watch?v=ehrRYS4uwHY

https://www.youtube.com/watch?v=3rJJ4DGe-4E

Nous avons aussi évoqué les jeux vidéos, dont certains, jeux de gestion notamment, qui invisibilisent et passent sous silence des pans entiers de l’histoire de la colonisation, alors même que les jeux vidéos miment et transposent les actes de colonisation. Des points pédagogiques et vidéo ludiques seraient pourtant les bienvenus pour éveiller les consciences simplement et sans rendre le jeu pesant :

Autres :

Sur les ruines et le futurisme : Ruins and Futurity (Sur les ruines et le futurisme) : http://www.sf-encyclopedia.com/entry/ruins_and_futurity

Le problème de racisme du film Avatar (2009) : Avatar (2009) : le prophète blanc et ses sauvages | Le cinéma est politique (lecinemaestpolitique.fr)

Bibliographie :

Parmi les lectures que nous conseillons voici quelques titres que nous avons lus, Apcalipticart ou moi-même :

  • Dans les imaginaires du futur par Ariel Kyrou
    * J.G. Ballard La foire aux atrocités et ses autres romans comme Le Monde englouti, La forêt de cristal
    * Le guide de Lovecraft de Christophe Thill 
    * Les romans et nouvelles de Lovecraft surtout Cthulhu et Les montagnes hallucinées
    * Les romans de Philip. K. Dick
    * Latium de Romain Lucazeau
    * Quelques romans de Robert A. Heinlein
    * Frankenstein de Mary Shelley
    * PLOP de Rafael Pinedo
    * Le Dieu foudroyé de Nathalie C. Henneberg
    * Ravage de René Barjavel et La nuit des temps
    * Tout Terry Pratchett
    * Dune !!!! de Frank Herbert
    * Zoo City de Lauren Beukes (Presses de la cité)
    * Binti de Nnedi Okorafor
  • Les livres de la Terre fracturée de N.K. Jemisin (trilogie)
  • Les Livres d’Ursula K. Le Guin et son essai sur la fantasy et SF : Le langage de la nuit (Aux forges de Vulcain)

– Merlin SheldrakeEntangled Life, How Fungi Make Our Worlds, Change Our Minds & Shape Our Futures, 2020

Dune de Frank Hebert (1965)

Les Furtifs d’Alain Damasio (2020)

Le jour où Dieu a niqué la fantasy de Karim Berrouka (ActuSF, 2021) 

Le Neuromancien de William Gibson (1984)

– Les romans de Maja Lunde

Une histoire universelle des ruines d’Alain Schnapp

L’invention du colonialisme vert de Guillaume Blanc

Filmographie :

– Black Panther

– Alien- 2001, l’Odysée de l’espace

– Blade Runner (l’ancien, le seul et l’unique)

– Soleil Vert (écouter l’épisode du podcast à ce sujet ici)

– Pacific Rim

– Star Wars et Rogue One 

– Star Trek

– 2012 (sorti en 2009)

Séries :

– Star Trek (la série originale) ou le reboot 

– The Expanse

Chacun de ces livres, films, séries, sont des oeuvres incroyables, visions spéculatives du monde de demain, du monde tel qu’il aurait pu être (si…) ou du monde tel qu’il est. Miroirs multiples, chemins de traverse, parfois dérangeants, parfois tentants, grâce à la Science fiction, ces mondes nous racontent. Or, l’être humain a besoin pour se construire et se déconstruire, de récits, d’archétypes, de grands mythes, en perpétuels mouvements. Le genre souffrira peut-être toujours et à jamais de biais questionnables, de visions critiquables, néanmoins, plus que d’autres genres, la SF permet d’investir les domaines du politique de façon détournée, ainsi que d’emprunter les circonvolutions de l’histoire et de la sociologie sans en avoir l’air, tout en s’attaquant aux sciences et aux technologies. La question centrale depuis le début de la science fiction, depuis Frankenstein, depuis Le Horla de Maupassant, H.G. Wells et bien d’autres, c’est la relation de l’Homme à la Nature.

En espérant que donc ce sujet foisonne encore et encore dans ce podcast.

Tassanee

Citer cet article comme : Tassanee Alleau, "Podcasts Histoires naturelles : Littérature et Science Fiction (n°7-10)," in Histoires Naturelles, 13/03/2021, https://histoiresnat.hypotheses.org/2093.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.