C.V. & Crédits

Visuel Histoires naturelles

Bonjour à vous, vaillant lecteur, vaillante lectrice !

“Les recherches et/ou analyses présentées dans ce carnet sont réalisées sur leur temps personnel par des personnes sans poste d’enseignants-chercheurs statutaires. Ce message vise à visibiliser le manque de postes dans la recherche. “ Propositions concrètes relativement au manque de postes dans la recherche | Academia (hypotheses.org)

Ce blog a été créé au temps du confinement #Covid19 (17 mars 2020)


Consulter le C.V.

Éditrice du blog : Tassanee Alleau, doctorante contractuelle au Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours (UMR CNRS 7323, Ecole doctorale Humanités et Langues), professeure certifiée, chargée de cours à l’UFR Arts et Sciences humaines de l’Université de Tours en histoire moderne et diplômée de l’Ecole supérieure d’Art et de Design (ESAD Tours). Résumé de la thèse en cours ici. & Portfolio Art ici

Thèse « À la racine » de la pratique et des savoirs : histoires naturelles de la plante souterraine à l’époque moderne (1530-1735) en cours depuis 2019 sous la direction de Pascal Brioist et la co-direction de Concetta Pennuto (ici)

Résumé court : L’objectif de la recherche est de s’interroger sur les usages, les savoirs, les gestes et les pratiques autour d’un objet végétal : les racines, cette partie invisible et souterraine des plantes, que cela soit dans un cadre médical, domestique, dans un jardin ou encore lors d’échanges commerciaux, en Europe et dans les colonies. La thèse examine une certaine vision du végétal émergeante, à travers des sources variées et dans un espace géographique large de la circulation des savoirs, et invitant à considérer différentes situations sociales, politiques, coloniales et religieuses dans lesquelles ces histoires naturelles s’écrivent. 

Rôles administratifs et associatifs : Représentante des doctorants et doctorantes au Conseil Culturel de l’université de Tours (2020-en cours) / Secrétaire et membre élue de l’Association des doctorants du Centre d’études supérieures de la Renaissance.

Liste des communications passées et à venir : https://cesr.academia.edu/TassaneeAlleau/

Liens : CV Hal Archives et site CNRS / CV LinkedIn / Academia

Contact : tassanee.alleau@univ-tours.fr


Charges d’enseignement :

Depuis 2020 :

  • « Histoire politique et religieuse de la deuxième moitié du XVIe siècle », (36h, 12 séances de 3h) (L2), Semestre 4, Département d’Histoire, 35 étudiants
  • « Corps, sexualités et sensibilités à l’époque moderne », Cours du Module Espaces, pouvoirs et sociétés dans les mondes modernes et contemporains (36h, 12 séances, 3h TD) (L3), Semestre 6, Département d’Histoire, 44 étudiants
  • « Dynamiques sociales ». TD d’Historiographie et de renforcement (Histoire moderne). (12 séances d’1h30) (L2), Département d’histoire, 28 étudiants

Animations d’ateliers :

  • Atelier Objectif Thèse, module « Développer son projet professionnel » en co-animation avec Constance Briand et Marion Pellier, 2h, (M1-M2). ici
  • Atelier Compétences professionnelles en co-animation avec Marion Pellier et plusieurs enseignants-chercheurs, 2 séances de 3h, 6h, (M2).

Exemples de cours / interventions / TD dispensés (liens vers les PDF le cas échéant) :

Evaluations proposées en cours :

  • Exemples de dissertations L2 : “Arts et sciences dans la société du long XVIe siècle : quelles « politiques culturelles » ?” / “Savoirs et religion au XVIe siècle : approche sociale” / “La perception du temps dans l’écriture de l’histoire au XVIe siècle” / “Conflits et censures au XVIe siècle”
  • Exemples de sujets d’analyse et de commentaires L2 : commentaire de De la modération et Des Cannibales de Montaigne / Extrait du Conseil à la France Désolée de Sébastien Castellion / Analyse d’objets culturels (références historiques à l’époque moderne, écriture de l’histoire et travail sur les anachronismes dans les films, séries TV, jeux vidéo, romans, bandes dessinées, etc.)
  • Mini-mémoires de recherche L3
  • Comptes rendus de lecture d’articles scientifiques L2 et L3
  • Exposés / Communications orales L3 et M2

English presentation

Présentation en français

English presentation

Hello ! My name is Tassanee Alleau. I am a PhD student in History at the Centre d’études supérieures de la Renaissance in Tours (France), supervised by History Professor Pascal Brioist and Mrs Concetta Pennuto, lecturer & research director (History of Sciences). I am also teaching Bachelor degree students in History at University François Rabelais, Tours, France.

The subject of my thesis is : “‘At the root’ of practice and knowledge: natural history of the underground plant in modern times (1530-1735)”. My research focuses on the plant’s root system, consisting of roots and rootlets but also stems (tubers, rhizomes and bulbs). It testifies of botanical knowledge, a certain “mastery” of nature and specific uses of the plant. The sources raise questions about the use of “roots” in the fields of science and health. Is this use a marker of the birth of new knowledge breaking with the knowledge of the Middle Ages and Antiquity or is it the marker of a “rebirth” of old knowledge in continuity with medieval knowledge? In the dialogue of modern knowledge and new geographic and botanical discoveries on the root with ancient and medieval heritage, the question of gestures practiced around the invisible part of the plant involves scientific challenges of continuity, ruptures and innovations in the exploration of nature that the candidate will place at the heart of her research. Hidden in the depths of the earth, a metaphor for the origin, the foundation, the ‘radical’ cause, the root and the underground parts of the plant are timidly evoked in literary works but more often analyzed and studied in the illustrated herbaria of the modern era, and allow to introduce a deep reflection on the relationship of men and women in the plant world between the 16th and the beginning of the 18th century. The roots and tubercules, edible or not, come from the world below, at the foot of the Chain of Being. Studying the “root” during this period will lead to developing a cultural and scientific history of the plant and to better understand the production of botanical, culinary, medical, horticultural, philosophical knowledge or knowledge of pharmacopoeia, surgery… The thesis will focus on the circulation and transmission of knowledge, in particular through books (herbaria, recipe books, books of secrets, treaties), in France, England, the United Provinces and the Holy Roman Empire (Germany), with an opening on the appropriation of the plants of the “New World”. (Subject of my thesis to be found here)

Présentation des mémoires de recherche :

Mes mémoires de maîtrise et de master portaient sur la botanique, la philosophie naturelle, les herbiers, les naturalistes et le XVIe siècle en Angleterre et en Allemagne :

A New Herball de William Turner, naturaliste anglais du XVI e siècle. Cet herbier a été publié en 1551 pour sa première partie, en 1562 et en 1568 pour les deuxième et troisième parties. Considéré comme l’un des pionniers de la « science » dite « botanique » dans son pays, Turner a inclus dans son ouvrage de nombreuses plantes qu’il a identifiées localement mais aussi lors de ses voyages et de ses exils. Sa vie oscillant entre religion et études, il est intéressant de se pencher sur son parcours atypique, de ses études à Cambridge, en passant par l’Italie, à Bologne et à Ferrare ou encore par l’Allemagne à Cologne et à Bonn. Nous explorerons les différentes rencontres que William Turner a pu faire, ainsi que les autorités auxquelles il se rapporte dans son oeuvre. Ensuite nous verrons en quoi A New Herball constitue un ouvrage original en Angleterre et comment ce dernier rend compte des grands changements de cette période (entre Henry VIII, Edward VI, Mary Tudor et Elizabeth I re) tant dans la diffusion de cet herbier que dans l’usage des plantes dans la vie quotidienne et comme remèdes médicinaux. Enfin et surtout, nous envisagerons les plantes que Turner décrit dans leur dimension symbolique et nous verrons comment le symbole et l’imaginaire conférés à une plante engendrent son utilisation en tant que « médicament ».

De historia stirpium de Leonhart Fuchs : la médecine et l’usage des plantes dans la société allemande du XVI e siècle, Tassanee ALLEAU Directeurs de recherches et membres du jury : Sous la direction de Concetta Pennuto et Pascal Brioist Mémoire rédigé dans le cadre du Master 1 mention « Renaissance et Patrimoine » et soutenu le 10/06/2016 Résumé et problématique Avant que la botanique ne devienne une discipline scientifique à part entière, les herbariae bénéficièrent de l’émergence de l’imprimerie sous la Renaissance. L’herbier de Leonhart Fuchs fut un véritable succès. Il ne tarda pas à être reconnu pour le détail des illustrations exécutées par les dessinateurs Heinrich Füllmauer et Albrecht Meyer en 1542. On se demandera ce que l’herbier de Leonhart Fuchs dit de la relation des Allemands de la Renaissance avec les plantes au milieu du XVI e siècle, tant dans l’utilisation des plantes en médecine que dans l’usage quotidien ou l’agrément, et pour cela notre travail portera sur l’originalité des travaux de Leonhart Fuchs. Notre méthode de recherche se définit par la mise en perspective de l’oeuvre de Leonhart Fuchs dans l’histoire des sciences naturelles ainsi que par l’observation et l’analyse du texte et de l’image du De historia stirpium. 

Pourquoi j’écris ce blog : https://histoiresnat.hypotheses.org/1


My research interests / Domaines de recherche :

  • Interdisciplinarité dans l’étude de la Renaissance, de l’époque moderne et des XVIe, XVIIe siècles
  • Continuités et discontinuités entre savoirs médiévaux et modernes
  • Histoire des sciences, histoire naturelle, histoire de la médecine, histoire de la botanique
  • Philosophie, littérature, langues et civilisations anglophones et allemandes
  • Histoire socioculturelle européenne, histoire de l’alimentation, histoire des religions (Réforme)
  • Transferts culturels, circulations des savoirs, échanges et commerces
  • Rapports de l’homme et de la femme à la nature végétale
  • Histoire des sensibilités, histoire des représentations, histoire de l’art, symbolisme et folklore

Research interests :

  • Interdisciplinarity in the study of the Renaissance, the modern era and the 16th, 17th centuries
  • Continuities and discontinuities between medieval and modern knowledge
  • History of science, natural history, history of medicine, history of botany
  • English and German philosophy, literature, languages and civilizations
  • European socio-cultural history, history of food, history of religions (Reformation)
  • Cultural transfers, circulation of knowledge, exchanges and trading zones
  • Relations of man and woman to plants & nature
  • History of sensibilities, history of representations, history of art, symbolism and folklore
  • Rédactrice du blog : Tassanee Alleau
  • Crédits photographiques :  indiqués sous chaque photographie (Bannière du site, domaine public, images issues de wikicommons, Mandrake et planches de l’herbarium d’Otto Brunfels. Logo personnel)

La reproduction de ce blog dans sa totalité ou dans ses parties est strictement interdite et les articles de ce blog sont soumis aux droits d’auteur. Toute citation doit suivre le modèle suivant et nommer l’article, l’auteur et la provenance de ce dernier. Conformément au Code de la propriété intellectuelle, nous rappelons que le document est destiné à un usage strictement personnel (article L. 122-4 du Code de la propriété intellectuelle)

Politique de confidentialité

© Copyright, Histoires naturelles https://histoiresnat.hypotheses.org/, Tassanee Alleau, 2020, Tous droits réservés

Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France (CC BY-NC-ND 3.0 FR)
Unité de rattachement : Centre d’études supérieures de la Renaissance, CNRS UMR 7323, Tours

–