Réflexions autour de l’écriture d’un blog/carnet de thèse

@pexels

En ouvrant ce carnet de recherches, ou carnet de thèse, j’avais envie de pouvoir écrire la plupart de mes réflexions autour de la recherche académique, entre autres, tout en mêlant cela avec mes autres pratiques (notamment artistiques). Voici les 5 grands thèmes que je m’impose dans ma vie doctorale quotidienne :

Continuer la lecture de « Réflexions autour de l’écriture d’un blog/carnet de thèse »

Histoires naturelles

De historia stirpium de Leonhart Fuchs (wikipedia)

Dans ce carnet de recherche, je souhaite évoquer de nombreux sujets autour de la recherche en histoire des sciences. A partir d’objets de la « nature », qu’ils soient d’ordre végétal, humain ou animal, ce carnet interrogera les usages, les savoirs, les gestes et les pratiques dans le contexte d’histoires naturelles diverses et par des prismes tels que : l’évolution historique de la recherche scientifique, l’histoire des sciences et de la médecine, l’histoire des traités et des herbiers, l’histoire des lieux où la science s’élabore, l’histoire sociale, culturelle et symbolique ou encore l’histoire du sensible. Les thématiques seront vastes et pourront porter un regard original, mêlant les disciplines, les sources, les territoires d’enquêtes ainsi que les périodes d’études. À travers mon propre sujet de thèse : « À la racine » de la pratique et des savoirs : histoires naturelles de la plante souterraine à l’époque moderne (1530-1735) sous la direction de Pascal Brioist et Concetta Pennuto, et la rédaction du carnet, je souhaite pouvoir parler à la fois de méthodologie et des étapes de la recherche, de vulgarisation historique, de résumés critiques d’ouvrages ainsi que de pistes de réflexions ouvertes sur des champs du visible et de l’invisible dans la nature. Ce carnet permettra de contribuer à l’écriture d’histoires naturelles dans une perspective étendue mais aussi proche des réalités historiques que possible.