Appel à communications – 6e Rencontres doctorales de l’ADCESR, Tours “L’empire des sens : Vers un paysage sensoriel à la Renaissance”

Appel à communication – 6e Rencontres doctorales

Pour la 6ᵉ fois, les rencontres doctorales de l’Association des Doctorant-es du Centre d’études supérieures de la Renaissance auront lieu les 1er et 2 juin 2023 à Tours. Planifiées sur deux journées, les rencontres s’intitulent : « L’Empire des sens. Vers un paysage sensoriel à la Renaissance », et destinées aux jeunes chercheurs et jeunes chercheuses, ouvertes à la fois aux doctorant-es, aux jeunes docteur-es et aux étudiant-es de master Recherche.

Joachim Beuckelaer, Le marché aux poissons, 1568, huile sur bois, 128 × 174 cm.  The Metropolitan Museum of Art, New York.

L’appel est ouvert jusqu’au 1er mars 2023.
N’hésitez pas à diffuser l’appel à votre réseau.

Comité d’organisation : Tassanee Alleau, Virginie Hulet Vimar et Aymeric Gaubert.

Pour vos candidatures ou vos questions : sens2023adcesr@gmail.com

#recherche #doctorant #histoire #renaissance #sens

L’appel est téléchargeable ici :

Continuer la lecture de « Appel à communications – 6e Rencontres doctorales de l’ADCESR, Tours “L’empire des sens : Vers un paysage sensoriel à la Renaissance” »

L’alimentation des Amérindiens selon Cabeza de Vaca

Dans les Relation de ses deux voyages aux Indes, Cabeza de Vaca, naufragé et réduit en esclavage par les Amérindiens, raconte les péripéties qu’il a vécues. Les Relations et commentaires du gouverneur Alvar Nunez Cabeza de Vaca sur les deux expéditions qu’il fit aux Indes ont été traduits par H. Ternaux Compans dans une édition présentée et annotée par Jean-Marie Saint-Lu, parue aux éditions Mercure de France. Bien qu’un peu datée, cette édition de 1980 est intéressante. Elle présente Cabeza de Vaca comme une sorte de figure héroïque et sacrificielle ultime, qui décida de protéger les “Indiens”.

Carte des costes de la Floride françoise suivant les premières découvertes / dressée par N. Bellin
Auteur  :  Bellin, Jacques-Nicolas (1703-1772). Gallica BnF
Continuer la lecture de « L’alimentation des Amérindiens selon Cabeza de Vaca »

Tassanee Alleau, “Splendour and misery of a plant : cassava and its sensory qualities across the ocean in early modern times” (For the Early Modern Sensory Experiences EMSE 2022 at Kellogg College, University of Oxford)

Paper : Splendour and misery of a plant : cassava and its sensory qualities across the ocean in early modern times (For the Early Modern Sensory Experiences EMSE 2022 at Kellogg College, University of Oxford ) Physicians and naturalists used their senses and particularly olfactory, tactile, gustatory and visual elements to decide which use to make of a plant. Botanical and medical theories came from their sensory study of the plant. Soon after cassava was discovered, it was recognized as a useful root and crops were made to feed settlers and slaves. Naturalists, both in colonies and in Europe, described in different ways this shrub producing long edible tuberous roots. Cassava became a transcultural object of trade, and its analysis offers new perspectives to the historian using the tools of cultural and material history. In this paper, I will talk about my doctoral research in progress, in which I study plant roots as a material to understand human activities and thoughts. The case of “manioc” relies on biased sources written by colonizers or European naturalists who had only heard of it. Cassava allows us to approach sensory experiences through the lens of race and social class, as we pay a closer look at the practices around the plant.

Continuer la lecture de « Tassanee Alleau, “Splendour and misery of a plant : cassava and its sensory qualities across the ocean in early modern times” (For the Early Modern Sensory Experiences EMSE 2022 at Kellogg College, University of Oxford) »

[Publication d’article] Tassanee Alleau – Exemples d’exploration de la matérialité des plantes dans les récits de Jean-Baptiste Labat (XVIIe – XVIIIe siècle) – Revue RITA, 2021, n°14.

Résumé : Cet article apporte un nouveau regard sur l’écriture de l’histoire naturelle, culturelle, matérielle et visuelle des objets végétaux à l’époque moderne dans le cadre du « Nouveau Monde ». Pour cela, nous puisons nos exemples dans les publications des journaux des voyages aux Caraïbes écrits par Jean-Baptiste Labat entre le XVIIet le XVIIIe siècle en analysant le discours produit par le colon européen sur de tels objets. Nous étudions ainsi les plantes d’une part, traces souvent imperceptibles, témoins muets de l’histoire, et les personnes, d’autre part, exécutant les tâches difficiles des plantations ; autant d’indices des usages et des pratiques des sociétés autochtones et des esclaves amenés par les colons européens sur des objets « non occidentaux ».

Mots clés : Pharmacopée ; Nouveau Monde ; Méthodologie ; Histoire naturelle ; Histoire matérielle et visuelle.

Continuer la lecture de « [Publication d’article] Tassanee Alleau – Exemples d’exploration de la matérialité des plantes dans les récits de Jean-Baptiste Labat (XVIIe – XVIIIe siècle) – Revue RITA, 2021, n°14. »

Bilan de la thèse – fin de deuxième année (#Parle à ma thèse 5)

visuel : Tassanee Alleau, Parle à ma thèse #5

Aujourd’hui, ce 15 novembre 2021, je finalise mon inscription en troisième année de doctorat. La troisième année c’est le moment pour moi de dresser un bilan succinct puisque la fin de la thèse approche. J’espère soutenir à la fin de 2023 (croisons les doigts !). La troisième année sonne aussi bizarrement : beaucoup de (nouveaux) questionnements, de doutes aussi mais plus d’assurance également.

Continuer la lecture de « Bilan de la thèse – fin de deuxième année (#Parle à ma thèse 5) »

Exemple de prise de notes d’une source par cartographie mentale [Mind Mapping]

Logiciel utilisé : XMIND

Un point méthodologie :

Voici quelques sites web qui indiquent comment faire des cartes mentales pour la recherche (mémoires, thèses, articles) :

Créer des cartes mentales est parfois utile pour mettre en ordre des notes prises rapidement sur un article, comme le chapitre de l’ouvrage suivant dont je vous montre la carte mentale ci-dessus :

CUVIER, Georges. 18. La botanique dans la seconde moitié du xviie siècle In : Cuvier’s History of the Natural Sciences : Nineteen lessons from the Sixteenth and Seventeenth Centuries [en ligne]. Paris : Publications scientifiques du Muséum, 2015 (généré le 22 mars 2021). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/mnhn/2929>. ISBN : 9782856538739. DOI : https://doi.org/10.4000/books.mnhn.2929.

Continuer la lecture de « Exemple de prise de notes d’une source par cartographie mentale [Mind Mapping] »

Le printemps de Pieter Bruegel le Jeune : gestes et pratiques

Pieter Bruegel Le Jeune, Spring (Printemps), huile sur panneau, Wikicommons

Dans cette allégorie du printemps, Pieter Bruegel le Jeune nous livre un témoignage de la vie quotidienne, des gestes et des pratiques des XVIe et XVIIe siècles. Si l’on prend cette peinture dans une approche sérielle, elle appartient à la série des quatre saisons de Brueghel le Jeune. Lorsqu’on la regarde individuellement, cette allégorie semble nous dire “le printemps est un jardin”. Au premier regard, elle est composée d’une plus grande gamme de couleurs. Une trentaine de personnages figurent sur la toile, de l’arrière-plan à l’avant-plan.

détail

L’une des premières choses que l’on peut noter, c’est la présence des femmes dans le jardin. Ces dernières sont dans une position active, l’une sème des graines, l’autre semble cueillir des plantes, une autre porte un lourd panier rempli de graines. Ces travaux pénibles que l’on confierait plus facilement à des hommes se révèlent être exécutés par autant de femmes que d’hommes. Dans le jardin enclos visible sur le tableau, six femmes sont peintes contre cinq hommes, s’affairant autour des parterres. Les gestes sont fatigants, il s’agit de se pencher, de rester courbé, de bêcher, de pelleter, d’arracher, de semer, de ratisser, tout cela sous un soleil très certainement écrasant (de mars à juin), comme en témoigne le port de couvre-chefs.

En second lieu, le tableau interpelle celui ou celle qui le regarde. Le peintre scinde volontairement ses peintures en deux : d’un côté, au premier plan, le milieu rural, l’espace “champêtre”, le dur labeur, une société rurale bien organisée, besogneuse, et de l’autre, au loin, la ville, inaccessible. La représentation des ruraux est une problématique foisonnante en histoire de l’art qui prend des formes diverses même si la plupart du temps, les ruraux sont toujours peints de la même façon, avec les mêmes outils, attributs, gestes et pratiques; la même symbolique en quelque sorte. Il n’est pas étrange de se poser la question de ces représentations dès lors que le tableau est peint par un citadin, habitué à la ville. La ruralité agissait-elle comme un “exotisme” ? Existait-il un attrait rural ou au contraire, la campagne agissait-elle en repoussoir de la ville ? L’éloignement de la ville est accentué par le cours d’eau qui sépare les deux mondes. Mais la rivière est aussi le symbole de l’écoulement du temps…

Continuer la lecture de « Le printemps de Pieter Bruegel le Jeune : gestes et pratiques »

Le LAB de l’enseignant et du chercheur Table Ronde : LE GOUVERNEMENT IDÉAL À LA RENAISSANCE : DE SOI AU COLLECTIF (Rendez-vous de l’Histoire de Blois, 2020)

Slide personnelle du Powerpoint de la communication (c) Tassanee Alleau

Cette année j’ai participé à la carte blanche du Lab jeunes chercheurs : “Le gouvernement idéal à la Renaissance; de soi au collectif”, carte blanche proposée par l’Association des doctorants du Centre d’études supérieures de la Renaissance. Nous étions nombreux pour cette table ronde, entre histoire des sciences et philosophie pour aborder un sujet qui rappelle les ambitions pour les corps individuels et collectifs de l’Utopie de Thomas More.

Ma communication personnelle s’intitulait: “Le gouvernement idéal de l’âme et du corps par les plantes dans les herbiers des médecins naturalistes de la Réforme au XVIe siècle (Leonhart Fuchs et William Turner)” . J’y ai vu l’occasion de pouvoir vous parler des végétaux dans leur signification symbolique et leurs propriétés médicinales appliquées à la médecine de la Renaissance par les médecins protestants du XVIe siècle. Cette approche permet de comprendre la théorie des signatures basée sur l’analogie mais aussi l’implication de la médecine dans le contrôle du corps individuel et du corps collectif, le contrôle de soi et de son âme, de sa sexualité à ses pensées.


Ma communication se trouve en enregistrement audio sur le lien suivant : http://rdv-histoire.com/programme/le-gouvernement-ideal-la-renaissance-de-soi-au-collectif

Et le texte de la communication est disponible sur HAL SHS: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02963844

PDF DISPONIBLE ICI

Le LAB de l’enseignant et du chercheur Table RondeDimanche 11 oct. 2020 de 13:30 à 15:00  Site Chocolaterie de l’IUT, Salle 214

Continuer la lecture de « Le LAB de l’enseignant et du chercheur Table Ronde : LE GOUVERNEMENT IDÉAL À LA RENAISSANCE : DE SOI AU COLLECTIF (Rendez-vous de l’Histoire de Blois, 2020) »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search