Parle à ma thèse : journée type dédiée à la thèse pour doctorante en confinement

Pexels

Organiser son temps… enfin essayer

6h20. Je me lève. OK. Beaucoup plus tard, (et surtout, après que mes médicaments quotidiens aient fait leur effet) je me lève. Petit déjeuner. Pour prendre des forces. La matinée s’annonce radieuse en confinement. La pile de vaisselle est gigantesque. Le café va bientôt manquer… Mission du matin lorsque je dédie une journée entière à ma thèse : écrire ses objectifs. Vaguement.

☑ Analyser la bibliographie d’un article

☑ Faire une fiche de synthèse pour un article de revue

☑ Ordonner sa biblio dans Zotero

☑ Transcrire des passages d’un herbier

☐ Corriger des copies

Etc.

Une fois ces objectifs notés, je ne me dis pas qu’il faut absolument que je les réalise. Il y aura toujours des choses qui resteront inachevées ou irréalisables. J’organise mon espace de travail. En temps de confinement, c’est aussi savoir s’isoler, avec les écouteurs par exemple si le compagnon de confinement télé-travaille en conf’call à côté. Je prépare toujours une pile de livres en rapport avec les thèmes que je vais travailler dans la journée afin de ne pas me lever toutes les 36 secondes. Je me sers une bonne rasade de thé vert ou de café, je range un peu, j’aère, et je commence.

En règle générale, le matin, l’esprit étant plus clair, je lis les livres à ma disposition. Sortez les post-it, le crayon de bois et les surligneurs ! Je note sur la page blanche ou la page titre du livre en cours au crayon les numéros des pages qui m’intéressent.

Continuer la lecture de « Parle à ma thèse : journée type dédiée à la thèse pour doctorante en confinement »