[Publication d’article] Tassanee Alleau – Vertus du corps et vertus des plantes: les savoirs botaniques confrontés aux pratiques médicales dans l’herbier de Leonhart Fuchs au début du XVIe siècle, Revue Circé, Histoires, Savoirs, Sociétés, 2021/2, n°15.

Résumé : Le De historia stirpium de Leonhart Fuchs est surtout connu pour son apport innovant en histoire de la botanique à la Renaissance. Notre travail met en avant la pratique médicale de Fuchs dont l’approche s’oriente vers le rétablissement d’un corps sain et vertueux grâce aux propriétés et bienfaits des plantes. Mais que pouvaient bien apporter les plantes au corps du patient malade ? Le médecin-naturaliste choisit le règne végétal pour soigner plutôt que toute autre méthode thérapeutique. Nous nous interrogerons alors sur le rééquilibrage des humeurs du corps par les plantes comme moyen de maintenir le corps et l’âme vertueux en nous questionnant sur les intrications entre morale et religion dans le contexte de la Réforme dans le Saint Empire romain germanique.

Mots-clés : botanique, médecine, herbier, corps, Leonhart Fuchs.

Numéro 15 | 2021/2 (Coordination du numéro : Lionel Germain)

Lien vers l’article : http://www.revue-circe.uvsq.fr/alleau-vertus-du-corps-et-vertus-des-plantes/

Lecture : Le détail du monde, l’art perdu de la description de la nature de Romain Bertrand (Editions UH du Seuil)

“Les mots nous manquent pour dire le plus banal des paysages”, nous rappelle la quatrième de couverture. Et qu’est-ce qu’un paysage ? Romain Bertrand brosse le portrait en détail d’un regard sur le monde : celui des naturalistes entre XVIIIe siècle et XIXe siècle et jusqu’au début du XXe siècle. Il tisse des parallèles entre littérature et sciences naturelles, poésie, botanique et zoologie. Partant des vers de Jean Tardieu1, il exprime sa volonté d’écrire “à la manière de l’historien”, “en quête de cette langue perdue” pour “renseigner la chronique de son oubli”2.

Continuer la lecture de « Lecture : Le détail du monde, l’art perdu de la description de la nature de Romain Bertrand (Editions UH du Seuil) »