Les Assemblées de Loire 2021 : l’attention aux non-humains (végétaux, minéraux, animaux non-humains)

CCCOD

Cette année, j’ai assisté aux assemblées de Loire 2021 à Tours. Elles font suite à la proposition d’un parlement de Loire par Bruno Latour et des auditions d’experts ou d’artistes par Camille de Toledo et le Pôle en arts et urbanisme POLAU de Tours. Organisées autour de nombreux évènements culturels et scientifiques, les assemblées de Loire étaient partout à Tours : sur les bords de Loire, sur la Loire, dans la Loire, en ville, au centre d’art contemporain CCCOD, sur le site Ere 21, etc.

Les anciennes auditions de 2019 sont disponibles sur le site ici. Elles ont la particularité d’avoir été retranscrites à l’écrit et de manière presque “scénarisée” par Camille de Toledo dans l’ouvrage magnifique Le Fleuve qui voulait écrire (ed. Les Liens qui libèrent). Ce recueil de plus de 380 pages reprend le déroulement des discussions aux assemblées de Loire et les principales interrogations, critiques ou propositions des intervenants comme Frédérique Aït Touati, Bruno Latour ou Bruno Marmiroli.

J’ai pu prendre énormément de notes sur ces assemblées lors de la soirée du vendredi 10 septembre et de la matinée du samedi 11 septembre. Je vous les restitue ici pour compte rendu. J’en tire des conclusions personnelles plus bas (voir ici).

Sommaire

Première partie : introduction & discussion

Deuxième partie de la soirée du 10 septembre 2021

Deuxième journée du samedi 11 septembre 2021 – Forum ouvert

Troisième session : Le droit est-il obsolète ?

Conclusion

Continuer la lecture de « Les Assemblées de Loire 2021 : l’attention aux non-humains (végétaux, minéraux, animaux non-humains) »

Podcasts Histoires naturelles : Littérature et Science Fiction (n°7-10)

Le Podcast Histoires Naturelles sur Apple Podcast et Spotify

Dans ce billet, j’ai souhaité rassembler les liens et références bibliographiques, filmographiques recueillis lors des entretiens que j’ai eus avec Maxime (Apcalipticart) pour les épisodes 7 1/2 – 7 2/2/ et le Hors série n°10. Ces podcasts ont été l’occasion de discuter de façon plus informelle que dans les autres épisodes, de sujets qui me tiennent particulièrement à cœur : l’environnement, l’écologie, les divers futurismes, la vision du monde de demain, etc. Bien évidemment, il est difficile de parler de science fiction sans être une spécialiste du domaine dans le monde académique. Dans ces entretiens pourtant, nous avons essayé tout simplement d’en parler comme des lecteurs férus de SF, SFFFF et autres littératures de l’imaginaire. Cette littérature de genre et le genre au cinéma ou à la TV ne vont pas sans poser de problèmes sérieux, c’est pourquoi nous avons choisi d’aborder les thèmes qui fâchent, surtout en ce moment. Nous pourrions dire que nous faisons partie de cette génération (dans deux jours j’ai 30 ans!) de ce qu’à la télévision et dans les médias on appelle “woke”. Tout particulièrement car nous portons une attention très fine à la diversité des personnages, à la reconnaissance de ce que l’anthropocène a pu modifier dans notre environnement direct et indirect, aux questions de genre et aux interrogations sur le décolonialisme. Ces discours ne plaisant apparemment pas à tout le monde, pourtant ils sont bien présents, sous-jacents, tacites, dans les films, dans les livres de science fiction. Nous décryptons tout cela dans les épisodes disponibles ici :

Retrouvez également d’autres infos avec l’épisode du Podcast sur Soleil Vert en compagnie de Yohann Chanoir ici et ici.

Continuer la lecture de « Podcasts Histoires naturelles : Littérature et Science Fiction (n°7-10) »

Lecture : Le détail du monde, l’art perdu de la description de la nature de Romain Bertrand (Editions UH du Seuil)

“Les mots nous manquent pour dire le plus banal des paysages”, nous rappelle la quatrième de couverture. Et qu’est-ce qu’un paysage ? Romain Bertrand brosse le portrait en détail d’un regard sur le monde : celui des naturalistes entre XVIIIe siècle et XIXe siècle et jusqu’au début du XXe siècle. Il tisse des parallèles entre littérature et sciences naturelles, poésie, botanique et zoologie. Partant des vers de Jean Tardieu1, il exprime sa volonté d’écrire “à la manière de l’historien”, “en quête de cette langue perdue” pour “renseigner la chronique de son oubli”2.

Continuer la lecture de « Lecture : Le détail du monde, l’art perdu de la description de la nature de Romain Bertrand (Editions UH du Seuil) »